Protection Judiciaire de la jeunesse

Dans le cadre d'une mesure de réparation

Dans le cadre de sa mission d'éducation à la citoyenneté et de prévention de la délinquance, la Protection Judiciaire de la Jeunesse des Yvelines met en œuvre des stages de citoyenneté depuis le début d'année 2011.

 

Cette action nouvelle sur le département des Yvelines résulte d'un compagnonnage construit avec des partenaires institutionnels :

- magistrats du tribunal pour enfants de Versailles,

- magistrats du Parquet Mineurs,

- services du secteur public de la PJJ des Yvelines,

- Centre d'exposition Enfants en Justice de Savigny-sur-orge

et associatifs :

- compagnie de théâtre de La Mécanique de l'instant

Le stage de citoyenneté constitue en effet une réponse pertinente et adaptée dans le cadre des réponses alternatives et éducatives. Il permet de prendre en compte l’âge et la personnalité des mineurs.

Faisant appel à la participation et aux compétences des mineurs, il peut être au départ d’une prise de conscience et d’un changement de comportement.

L'action dans son ensemble vise à faire émerger et s'exprimer, au travers de différents supports, une réflexion sur le "vivre ensemble" et la citoyenneté. Le stage crée les conditions d'une expérience collective et réflexive entre mineurs, mais également entre adultes et mineurs, sur des thématiques variées : la loi, l'altérité, le respect de la dignité, la mixité, l'autorité, le conflit…

4 stages de citoyenneté sont prévus sur l'année, sur des périodes de vacances scolaires afin de ne pas entraver le déroulement de la scolarité des mineurs. Chaque stage de citoyenneté dure 3 jours.

L'association la Mécanique de l'instant intervient au milieu du stage, dans le cadre d'une action de théâtre participatif (théâtre forum) sur le thème de la citoyenneté. Cette modalité d'intervention dynamique fait appel à la mise en scène, à la mise en mots, et à la réflexion. Elle a déjà démontré toute sa pertinence dans ce dispositif.

Public :

Mineurs primo-délinquants ou peu connus des services ayant reconnu des actes de petite délinquance (dégradations, vol simple…) et exprimant des regrets.

Mineurs ayant des difficultés à mesurer les conséquences possibles de leurs actes.

Déroulement

Une séance se compose généralement de trois parties :

1Des jeux théâtraux : Ils permettent de travailler sur la rencontre, la connaissance de l’autre, l’écoute et la disponibilité. C’est une partie essentielle de l’atelier : elle permet de mettre en confiance les participants.

2 - L’espace de parole : Dans un deuxième temps, nous invitons les participants à la discussion. Ils sont amenés à exprimer leur opinion sur le thème de la séance.
Cet échange, parfois très énergique, dégage les aspects aussi bien positifs que négatifs d’une situation. Nous créons alors des canevas de scènes où la situation principale demande une résolution.

3 - L’improvisation : Nous proposons aux participants de jouer, avec les comédiens présents, les scènes définies dans l’atelier.
Chacun peut exprimer ce qu’il pense de la situation et des comportements des personnages.
Les participants sont invités à remplacer un des protagonistes. L’objectif étant de trouver une solution.

Les ateliers ont pour objectif de libérer la parole, de faire émerger les principales difficultés, angoisses ou réflexions des différents participants.

La discussion et l’action, par le jeu théâtral, amènent chacun à s’interroger et à progresser vers la résolution des situations difficiles.

Résultats obtenus par rapport aux objectifs fixés

Notre intervention permet d'élaborer une approche plus globale entre le judiciaire et l'éducatif.

Le débat et l'interaction avec les participants sont au centre de l'atelier développé. Les jeunes concernés expriment leurs difficultés et expérimentent leur rapport à la loi. L’ensemble de l’action se situe alors clairement dans la prévention, et non dans la répression.

Une prise de conscience s'effectue pour certains d'entre eux : sur les conséquences de leurs actes, sur leur place dans la société. Ils expérimentent par le théâtre leurs droits et leurs devoirs.

Ce workshop fait surgir des notions récurrentes : solidarité, respect, égalité, confiance, entraide, etc...

Notre constat : les interrogations des jeunes deviennent concrètes. Ils arrivent à se replacer au centre d’une société et à rendre plus tangible leur vision de la citoyenneté.

L'équipe artistique intervenant :

Des comédiens de la Mécanique de l'Instant

La Mécanique de l'Instant - Association loi 1901, non assujettie à la TVA, agréée Éducation Nationale et Jeunesse & Éducation Populaire

3, impasse du Bel Air 94110 Arcueil - Code APE 9001Z - Licence n°2 1108923 - contact@mecaniquedelinstant.com - 06 69 39 79 89