Les Ateliers numériques

de théâtre forum

Une autre manière de mettre à jour des problématiques

et de chercher des solutions

La Mécanique de l’Instant propose des ateliers de théâtre forum en distanciel.

Ce sont des temps d’échange en visioconférence multiple, un arbre à palabre virtuel, autour de certains thèmes et leurs déclinaisons, que nous définissons ensemble avec nos partenaires.

Nous intervenons ainsi par exemple autour de la citoyenneté, de l’égalité des genres, de la prévention santé, des questions de harcèlements, etc.


Ensemble, nous identifions les besoins afin de construire le projet sur mesure qui vous conviendra.

C’est collectivement que nous menons une recherche sur la problématique définie par le projet initial.

Les séances se structurent autour d’un canevas qui évolue en fonction du groupe, de son énergie et de ses questionnements.

Quelle forme peut prendre cet atelier d'un genre nouveau ?

Durée :

Le temps que dure notre atelier est déterminé avec notre partenaire.
Une intervention en présentiel se déroule généralement au minimum sur 3h, voire une journée entière. Les techniques de théâtre forum mobilisent cependant intensément les participants. Notre expérience nous a montré que, derrière un écran, l’attention est parfois difficile à maintenir sur une trop longue période.

C’est pourquoi nous proposons une intervention sur 2h de temps.
De même que les ateliers en chair et en os, les versions numériques peuvent se décliner en format unique ou en une série sur plusieurs jours

Thématiques :

En fonction du projet désiré.

Participants :

Jusqu'à 12 (adultes, adolescents ou enfants)

Lieux d'intervention numérique :

La compagnie dispose de son propre abonnement Zoom et peut par conséquent organiser l’atelier en toute autonomie. Nous pouvons bien sûr nous adapter au mode d’intervention de nos partenaires.

Un exemple d'atelier numérique de théâtre forum :

Appréhender la période actuelle

États émotionnels et difficultés

pendant la crise sanitaire

La discussion et l’action, par le jeu théâtral, amènent chacun à s’interroger et à progresser vers la résolution des situations difficiles.

Ces ateliers ont pour objectif de libérer la parole, de faire émerger les principales difficultés, les inquiétudes mas aussi les réflexions des différents participants.

Atelier numérique - participants (flouté

Déroulement d'une séance

Elle se compose généralement de trois parties :

1 - Jeux théâtraux : Ils permettent de travailler sur la rencontre, la connaissance de l’autre, l’écoute et la disponibilité. C’est une partie essentielle de l’atelier puisqu’elle permet de mettre en confiance les participants. Nous abordons aussi alors tout ce qui est de l’ordre de la communication non-verbale, trop souvent délaissée dans nos sociétés focalisées autour de la parole. La posture, le regard, le ton, en disent souvent bien plus que les mots.

Nous adaptons les jeux que nous utilisons en présentiel à la spécificité de la visioconférence.

2 - Espace de parole : Dans un deuxième temps, nous invitons les participants à la discussion. Ils sont amenés à exprimer leur opinion sur les thématiques de la séance :

Qu’est-ce qu’elles leurs évoquent ?

Quelles actions leurs font écho ?

Quels verbes leurs suggèrent-elles ?

Quels associations d’idées leurs vient ?

Cet échange, parfois très énergique, dégage les aspects aussi bien positifs que négatifs d’une situation.

Nous proposons alors un jeu d’auto-sculpture : les participants miment ce que ces expressions représentent pour eux. C’est une manière de continuer d’aller vers la mise en jeu, et aussi d’appréhender où se loge le sens des mots, en soi et chez les autres.

En partant de tout ce matériau généré par les participants, nous créons alors avec eux des canevas de scènes problématiques où la trame principale demande une résolution. Ces situations vont servir de base à l’étape suivante.

3a - Représentations : Nous proposons aux participants de se répartir en « petites troupes » de 3-4 personnes.

Chaque groupe est alors envoyé dans un salon virtuel qui lui est réservé, dans lesquels ils ont une dizaine de minutes pour créer, à partir des situations choisies ci-dessus, et avec l’aide des intervenants, une scène problématique.

A la fin du temps imparti, les équipes sont rappelées sur le salon virtuel commun. Chaque groupe va ensuite jouer sa scène devant les autres participants, constituants alors le public. Tout se passe en visioconférence, mais la complicité qui s’est construite progressivement depuis le début de l’atelier aboli l’aspect distanciel. Les relations entre les personnages deviennent presque palpables.

3b - Improvisations : Une fois que les scènes ont été joué, s’ensuit une discussion autour des choix des personnages, des difficultés qu’ils ont rencontrées et des solutions qu’ils pourraient adopter.
Les encadrants invitent alors les participants à
remplacer un des protagonistes, ou à en inventer un nouveau, pour venir improviser sur l'espace de jeu et montrer ce qu’ils pensent que ce personnage aurait dû faire dans cette situation.

Les improvisations sont toujours encadrées par l’un des intervenants. Le ou les autres comédiens présents peuvent, par exemple, prendre la place d’un des antagonistes. Leur capacité d’improvisation permet par exemple d’offrir plus de résistance sur laquelle travailler.

 

Chaque improvisation se termine par un débrief de ce qui s’est passé, ainsi qu’un retour auprès des autres participants afin de relancer la réflexion.


La séance se conclue par un bilan des participants et des encadrants.